Home| Editorial Team| Call for Papers| Peer Review| Issues| IDB Indexed| Guidelines| CADISS| Contact


Appel à contributions No 31/2021



Le discours pandémique - une réalité langagière productive et dynamique

Délai d’envoi des contributions : 1er avril 2021



Responsables du numéro :
Mariana ȘOVEA mxsovea@yahoo.com
Julien KILANGA julien.kilanga@univ-angers.fr

La pandémie est une épidémie étendue à toute la population d’un continent voire au monde entier. Depuis quelques mois, l’humanité est fortement bouleversée par l’épidémie de Covid-19 déclarée pandémie par l’Organisation mondiale de la santé (l’OMS). Cette maladie est provoquée par le Coronavirus, un type de virus ayant l’apparence d’une couronne. La maladie Covid-19 est une abréviation qui signifie en anglais « Coronavirus Disease 2019 ». L’Académie française parle de la Covid-19 au féminin, puisque le noyau « Disease » est un équivalent du nom français féminin « maladie ». Au regard du mode de contagion de cette maladie, sont arrêtées des mesures de protection essentielles pour prévenir la saturation des services de soins hospitaliers et renforcer l’hygiène préventive : suppression des contacts physiques, promotion du lavage des mains, du port des masques, interdiction des attroupements et des grandes manifestations sportives et culturelles, fermeture des églises, des écoles, des universités et mise en confinement, etc. … Les conséquences sont considérables, au-delà de la propagation de la maladie, des mesures prises et des pénuries d’approvisionnement médico-pharmaceutiques et manufacturés. La crise de la Covid-19 a des effets immédiats et dévastateurs. Elle a mis les systèmes sanitaires et les économies de tous les pays du monde à rude épreuve.

Dans ce contexte, il se développe aussi un discours qualifié de pandémique dans tous les pays affectés par ce virus. Sous nos yeux, la langue change ses formes d´expression, dans un synchronisme d’une dynamicité jamais prévue même par les plus « fonctionnalistes » des théoriciens du langage (Henri Frei, André Martinet et son École, Henriette Walter, Anne-Marie Houdebine et tous et toutes les Autres). Que la langue, dans ce contexte de turbulence, se transforme, se métamorphose à certains de ses niveaux (lexical, sémantique, discursif), cela n’a plus besoin d’une argumentation nouvelle aujourd’hui. Qu’il y ait un synchronisme dynamique (déjà incontestable) n’a plus besoin d’une nouvelle théorie linguistique. Qualifier la créativité langagière d’infinie est devenue un truisme. Que la norme, depuis qu’elle a perdu son singulier, en devenant normes, au pluriel, s’adapte aux réalités de l’usage tout aussi connu et reconnu par la plupart des linguistes comme le principe majeur de fonctionnement de la Langue.

Mais, que les modifications dans une langue, dues aux changements rapides de la réalité pandémique, soient si consistantes, sous la pression des imaginaires linguistiques individuels ou collectifs, communs ou spécialisés, qui l’aurait imaginé ou anticipé ? Eugène Coșeriu, en son temps, parlait des besoins des utilisateurs de la/des langues, mais aurait-il imaginé une allure si surprenante des « changements liés à de nouveaux besoins » du discours suite à l’environnement de la pandémie ? Cette nouvelle réalité qui nous entoure, la pandémie SARS COV-2 ou COVID-19 ou CORONAVIRUS …, si changeante et instable comme ses dénominations, méconnue ou en train d’être perçue, comprise difficilement par les locuteurs, et même, parfois, par les théoriciens des sciences du langage, nous oblige à « regarder » différemment la Langue.

Voilà qui nous pousse à consacrer à ce thème particulier, ce numéro 31 d’ANADISS.

Axes de réflexion proposés

Axe1 : Le synchronisme dynamique sous l’influence des changements sociaux.
Axe2 : La constitution d’un/de nouveau(x) corpus.
Axe3 : Le bouleversement de l’imaginaire linguistique des sujets parlants et la stimulation de la créativité langagière.
Axe4 : La création d’une nouvelle langue de bois.
Toute autre proposition de contribution abordant la thématique de la contextualité du discours et d’autres aspects non identifiés dans cet argumentaire.

Calendrier

Date limite de soumission des contributions - 1er avril 2021
Date de notification d’acceptation - 1er mai 2021
Réception des versions finales - 1er juin 2021
Date de mise en ligne - 15 juillet 2021
Chaque article soumis respectera les consignes éditoriales de la revue, accessibles à l’adresse suivante : litere.usv.ro/anadiss
Parution en juillet 2021

Références bibliographiques

Ardeleanu, S.-M., Coroi, I.-C., 2002, Analyse du discours : éléments de théorie et pratique sur la discursivité, Editions de l’Université « Stefan cel Mare », Suceava
Ardeleanu, S.-M., 2000, Dynamique de la langue et Imaginaire linguistique, Editions Demiurg, Iaşi
Beacco, J.C., Moirand, S., 1995, Les enjeux des discours spécialisés, Les Cahiers du Cediscor no.3, Presses Sorbonne-Nouvelle, Paris
Charaudeau, P., 2011, Les Médias et l’information. L’impossible transparence du discours (2e édition revue et augmentée), De Boeck-Ina, Bruxelles
Coseriu, E., 2018 (1986), Introduction à la linguistique, Lambert-Lucas, Limoges
Frei, H., 1929 (rééd.2004), La grammaire des fautes, Ennoïa, Rennes
Habert, B., Nazarenko, A., Salem, A., 1997, Les linguistiques de corpus, Armand Colin, Paris
Houdebine-Gravaud, A.-M., (dir.), 2002, L’imaginaire linguistique, L’Harmattan, Paris
Krieg-Planque, A., 2012, Analyser les discours institutionnels, Armand Colin, Paris
Maingueneau, D., 1998, Analyser les textes de communication, Dunod, Paris
Maingueneau, D., 2014, Discours et analyse du discours, Armand Colin, Paris
Martinet, A., 1960, Eléments de linguistique générale, Armand Colin, Paris
Mazière, F., 2005, L’Analyse du discours. Histoire et pratiques, PUF, Paris
Moirand, S., 2007, Les discours de la presse quotidienne. Observer, analyser, comprendre, PUF, Paris
Mourlhon-Dallies, F., Rakotonoelina, F., Reboul-Touré, S., 2004, Les discours de l’Internet : nouveaux corpus, nouveaux modèles ? Les Cahiers du Cediscor no.8, Presses Sorbonne-Nouvelle, Paris
Walter, H., 1988, Le français dans tous les sens, Robert Laffont, Paris

 

copyright 2021 anadiss